Pourquoi NOIZBAIT ? par Dominique Fontan (1960)

cropped-cropped-noizbait-carre-1.jpgHasparren, centre réputé, considéré à juste titre comme l’un des hauts lieux de la Pelote, bouda longtemps la Fédération Française de Pelote Basque, (environ quinze ans) !

Il y avait alors suffisamment de joueurs du cru pour se mesurer, se divertir, se lancer des défis retentissants, à l’occasion des fêtes locales ou de quartiers.

Certains d’entre eux devinrent même célèbres, au pays de la légende de la pelote :

  • « Gascoïna », le plus ancien joueur connu, devenu l’idole du pays, depuis une certaine partie de rebot de Irun (Espagne) où l’on paria de véritables fortunes pour l’époque.
  • Sabalo Yats, « l’Hercule » aux 135 kilos, dont le médaillon orne l’entrée de la mairie de Hasparren, joueur prestigieux, tant à main nue, en trinquet, qu’au pasaka ou au rebot, son surnom de Yats, signifiant « balai » traduction littérale en basque, tellement sa puissance alliée à une adresse prodigieuse, faisait des ravages.

D’autres joueurs firent briller d’un vif éclat sur le passé, les couleurs de Hasparren, tels Darritchon dit « Béhachka », D. Harriague, Ganich, E. Harriague, Dindabure, L. Diharce pour ne parler que des principaux, car il y avait aussi une pleïade de joueurs de valeur tels que les frères Amespil, Ciki, Daguerre dit « Maguy », Mirabel, Arcondo, Esquerra…

Puis, plus près de nous, les frères L. et E. ltcîa, Biados, les frères Madré, P. Behaska, Durruty, P. Damestoy, Lartigue frères, Lafitte, Diharce, Iraola.

Cependant, le centre d’Hasparren (l’indiscipliné) ne pouvait bouder plus longtemps la F.F.P.B., laquelle sous la magnifique impulsion donnée par son regretté Président M.J. Ibarnegaray, effectuait un magnifique travail en profondeur.

C’est ainsi, que quelques amis de la pelote, décidés à entrer dans le giron, se réunirent un beau jour, et après d’âpres discussions, décidèrent de constituer une société ! Comment la baptiser !

L’un d’eux J.-P . Darmendrail, le fondateur, propose le nom original que voici : « Noizbait », mot quasi intraduisible en basque, mais qui veut dire « peut-être » ?, « enfin un jour » ?, « Mystère » ?

Depuis cette époque lointaine, le fondateur s’est retiré depuis longtemps mais Noizbait continue dans la voie qui lui avait été tracée par une équipe réduite de dirigeants consciencieux et dévoués avec l’espoir que d’autres joueurs émergeront ? Mais ils sont rares ! …

Les commentaires sont fermés